Accueil / Arts & culture / Jocelyn Proulx revisite l’hiver

Jocelyn Proulx revisite l’hiver

Après avoir troqué le micro contre un appareil photo, Jocelyn Proulx présente L’hiver au lac, dans le parc, sur le fjord, sa deuxième exposition de photographie organisée par le Club de photos de Chicoutimi jusqu’au 22 octobre à la bibliothèque de Chicoutimi. 

Après 35 ans de carrière dans le milieu des médias, Jocelyn Proulx est retourné à ses racines en recommençant la photogra- phie sur une base régulière et il a effectué son retour au Club de photo de Chicoutimi.

L’exposition est composée de neuf photos qui représentent l’hiver à différents endroits dans la région avec quatre photographies prises dans le Fjord du Saguenay, trois au Lac-Saint-Jean et deux dans la réserve faunique des Laurentides. M. Proulx se spécialise dans les clichés impromptus représentant des gens au naturel. Pour lui, cette forme de «photo sociale» représente la démarche jour- nalistique qu’il a suivie durant la majorité de sa vie.

À ses yeux, l’hiver est la plus belle saison pour les photo- graphes. Elle permet de prendre des couleurs avec plus d’éclat. La plupart des images captées pendant les moments les plus froids de l’année sont en noir et blanc et permettent de faire ressortir une couleur de notre choix. Cette technique est à la base de son inspiration.

«Jocelyn apporte un vent de fraîcheur au conseil d’admi- nistration avec ses nouvelles idées, affirme le président du Club de photo de Chicoutimi, Régis Tremblay. Son style de photographie reflète sa carrière de journaliste avec des photos plus journalistiques et historiques.»

À propos de Simon Lévesque

Simon Lévesque
Simon Lévesque adore discuter, mais aussi s’informer sur toutes sortes de sujets allant de l’histoire à l’actualité. Ce fervent amateur de sport est originaire de Kingsey Falls au Centre-du-Québec. Sa passion pour le sport lui vient de son père et de son grand-père tous deux grands amateurs de hockey et de baseball. Le boute-en-train rêvait de devenir professeur d’histoire avant de prendre plusieurs par surprise et quitter son patelin vers la « grande ville » de Saguenay. L’expérience devant un public a commencé au secondaire avec l’animation du gala méritas et de secondaire en spectacle là où il a fait pour la première fois la lecture d’un bulletin de nouvelles. Une chose est sûre, il sortira grandi de cette aventure qu’est ATM.

À voir aussi

Romans policiers I La scène derrière le meurtre

Écrire un roman policier n’est pas chose simple pour unécrivain.Ilfaututiliserles bons mots au bon moment, …