Accueil / Sports & loisirs / Une nouvelle famille pour Vladislav Kotkov

Une nouvelle famille pour Vladislav Kotkov

«Michèle prend soin de moi comme une mère», confie l’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi Vladislav Kotkov. Michèle Harvey et sa famille accueillent le joueur russe depuis le 8 août dernier. Une belle relation s’amorce malgré la barrière de la langue. 

Rencontré dans son foyer d’accueil, situé à Chicoutimi- Nord, en compagnie de ses parents «adoptifs» et de ses vrais parents, le hockeyeur a témoigné de son bien-être en sol saguenéen. «J’aime beaucoup ma famille adoptive, ils sont attentionnés et me parlent beaucoup», raconte le nouveau joueur de la formation du Saguenay.

La famille de Michelle Harvey n’en est pas à ses premiers contacts avec des joueurs russes. Le premier hockeyeur de cette nationalité, Kirill Tulupov, lui a donné le goût d’ac- cueillir des joueurs provenant du plus grand pays du monde.

Dans le cas de Kirill Tulupov, il avait une très bonne base en anglais à son arrivée et il a finalement pu communiquer en partie en français. Pour Dmitry Zuhkenov, à ses débuts il était très gêné de s’exprimer dans la langue de Shakespeare, tout comme Vladislav Kotkov qui commence à s’habituer à sa nouvelle vie en Amérique du Nord.

Si l’adaptation pour le joueur et la famille d’accueil n’est pas toujours facile, il en va de même pour les parents qui laissent leur enfant quitter le nid famillial. «Au début, c’était difficile de le laisser partir, mais après avoir rencontré la famille qui l’accueille je ne suis plus stressée et je sais qu’il n’aura aucun problème ici. J’avais peur pour la nouvelle langue, la nouvelle culture, les nouvelles personnes et surtout peur de le perdre», confie Inna Kotkova, la mère de la recrue des Sags.

Celle-ci a passé 13 jours au Canada avec son mari, Alexander Kotkov. Depuis leur départ, le 2 octobre, la routine commence à s’ins- taller pour Vladislav avec des cours d’anglais du lundi au jeudi en plus des entraîne- ments matinaux.

En 13 ans, les Harvey ont hébergé 24 représentants des Bleus. Ils reçoivent régulière- ment des nouvelles de leurs anciens locataires. Pour la mère de famille, l’organisation de l’Halloween des Sague- néens avec Antoine Roussel, Nicolas Deschamps et Jacob Lagacé figure parmi ses plus beaux souvenirs.

«Tant que ce ne sera pas une corvée, je vais continuer à accueillir des joueurs parce que je le fais par plaisir et que le hockey est une passion pour moi», affirme la mère adoptive de nombreux joueurs au travers des années.

À propos de Simon Lévesque

Simon Lévesque
Simon Lévesque adore discuter, mais aussi s’informer sur toutes sortes de sujets allant de l’histoire à l’actualité. Ce fervent amateur de sport est originaire de Kingsey Falls au Centre-du-Québec. Sa passion pour le sport lui vient de son père et de son grand-père tous deux grands amateurs de hockey et de baseball. Le boute-en-train rêvait de devenir professeur d’histoire avant de prendre plusieurs par surprise et quitter son patelin vers la « grande ville » de Saguenay. L’expérience devant un public a commencé au secondaire avec l’animation du gala méritas et de secondaire en spectacle là où il a fait pour la première fois la lecture d’un bulletin de nouvelles. Une chose est sûre, il sortira grandi de cette aventure qu’est ATM.

À voir aussi

Curlig et bowling | Pas seulement des sports de «vieux»

Le bowling et le curling sont très souvent considérés comme des «sports de vieux» et …