vendredi , 15 décembre 2017
Accueil / Actualités / Magasins éphémères | Une tendance qui prend de l’ampleur
Le temps de l'Halloween est une période propice pour les boutiques éphémères.
Magasins éphémères

Une tendance qui prend de l’ampleur

La période de l’Halloween et celle des Fêtes sont propices à l’installation de boutique temporaires dans les centres commerciaux. Cette tendance permet d’offrir des produits différents en fonction d’un moment précis de l’année.

Par exemple, pour la fête de l’horreur, Place du Royaume accueille, pour une période de deux mois, la Boutique Première qui installe un magasin éphémère de costumes. «Le centre commer-cial souhaite avoir une boutique et il nous fait plaisir de prendre le local, puisqu’on est une entreprise régionale. Si nous ne prenons pas la place, ce sera des gens de l’extérieur qui le feront», affirme le propriétaire de Boutique Première, Robert Nault.

Lorsque vient le temps de sélectionner les magasins qui occuperont les locaux, le centre commercial préfère privilégier des produits inédits. « Nous voulons offrir plus de diversité aux clients. On ne veut pas que les boutiques éphémères fassent compétition à celles qui sont permanentes», précise la directrice marketing de Place du Royaume, Julie Lavoie.

Certaines entreprises utilisent également l’opportunité du temporaire pour s’installer quelque temps à un endroit précis pour voir l’intérêt des gens et tester leurs produits. «Par la suite, si le test est concluant, les commerces deviennent permanents», précise Mme Lavoie.

«Le fait d’être présent dans un grand centre commercial nous donne de la visibilité. En additionnant les ventes de notre boutique de costumes à celle de la location de fi lms, les affaires sont plus inté-ressantes», explique Robert Nault. Julie Lavoie soutient que les boutiques éphémères contribuent aux ventes des autres magasins du centre, puisqu’ils apportent une clientèle différente qui ne visitera pas seulement un local. Depuis les dix dernières années, le département de la location de locaux de Place du Royaume fonctionne très bien. Par exemple, le temps de Noël est déjà complet pour les boutiques éphémères.

À propos de Amélie Gagné

C’est avec un livre à la main ou en train de regarder le dernier épisode de la nouvelle série de l’heure que vous pourrez trouver Amélie. La Jonquiéroise désire plus tard être éditrice ou, si elle se permet de rêver plus grand devenir la prochaine Ellen DeGeneres afin de pouvoir interviewer des célébrités. C’est cette attrait pour le monde artistique qui l’a poussé à étudier en journalisme. En plus des arts, elle se passionne également pour les sports. Dès l’âge de 6 ans, elle joue au soccer mais n’est toujours pas capable de regarder une partie tellement elle trouve ça long et plate. À 8 ans elle commence le plongeon, en 2011 et 2013, elle a le privilège de représenter sa région lors des Jeux du Québec. À l’automne, elle pourra partager sa passion avec les jeunes puisqu’elle deviendra coach dans cette discipline qu’elle affectionne tant.

À voir aussi

De la théorie à la pratique

Pour concrétiser la théorie enseignée, le programme Art et technologie dans les médias (ATM), a …