samedi , 18 novembre 2017
Accueil / Sports & loisirs / Mérite sportif régional | Les grands honneurs à Marianne St-Gelais
Près de 7 850 $ ont été remis lors de la 48e édition du Mérite sportif régional jeudi soir.
Mérite sportif régional

Les grands honneurs à Marianne St-Gelais

Près de 7 850 $ ont été remis lors de la 48e édition du Mérite sportif régional jeudi soir. Parmi les lauréats, la triplée médaillée d’or en patinage de vitesse aux Jeux olympiques, Marianne St-Gelais, a été récompensée dans la catégorie «Athlète de l’année 2017 de niveau international au Saguenay-Lac-Saint-Jean» à l’aréna de l’université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Cette dernière a été récompensée pour son leadership, son travail acharné ainsi que sa persévérance en remportant une bourse de 1 000 $.

L’athlète chicoutimienne de vélo de montagne Anne-Julie Tremblay.

Pour sa part, l’athlète chicoutimienne de vélo de montagne Anne-Julie Tremblay est repartie avec le Alexis de l’athlète de l’année au niveau national.

Quant au mérite de l’athlète de l’année au niveau provincial, il a été remis au judoka originaire de La Baie, Arno Blacquière.

Le titre de l’athlète de l’année au niveau régional a été décerné à la nageuse Raphaëlle Lavoie du Club de natation de Jonquière (CNJO). Seulement l’an dernier, cette dernière a remporté pas moins de 19 médailles d’or lors de diverses compétitions.

Au cours de la soirée, ce sont 13 lauréats qui ont mérité un honneur de reconnaissance en plus de nombreux mérites d’excellence.

Le président du Regroupement loisirs et sports (RLS), Mario Ruel, a tenu à souligner les efforts et le travail exceptionnel des intervenants. «L’étape que nous franchissons aujourd’hui est toujours emballante puisqu’elle nous permet de présenter des personnes que nous voulons mettre en valeur», a-t-il mentionné.

Selon ce dernier, ce sont ceux qui se sont démarqués par des efforts hors du commun qui méritent un coup de chapeau supplémentaire lors de cette soirée reconnaissance. Des jeunes qui ont le goût du dépassement, qui ont la passion de leur sport, mais aussi, des entraineurs exceptionnels, des clubs émérites, des équipes engagées et des bénévoles indispensables.

À propos de Marie-Ève Trottier

Originaire d’Arvida au Saguenay, Marie-Ève est énormément attachée à ses racines. Ce n’est pas étonnant que dès son jeune âge, elle savait où elle voulait être, soit devant une caméra. On peut la définir comme étant une personne particulièrement travaillante, multitâche, et déterminée. Venir étudier en Art et technologie des médias dans le volet journalisme aura été de loin sa meilleure décision. Sa passion pour l’actualité ne date pas d’hier. N’essayez pas de lui apprendre une nouvelle qui vient de tomber, il est déjà trop tard. Artiste dans l’âme, elle a été comédienne durant cinq ans dans la fresque historique de la Fabuleuse Histoire d’un Royaume. Pas étonnant qu’elle soit une grande passionnée d’arts et que le cinéma commence à l’interpeller pour l’université.

À voir aussi

Les Sags indisciplinés | Yanick Jean pète les plombs

Les Saguenéens de Chicoutimi ont payé pour leur indiscipline et ont finalement été battus quatre …