Accueil / Actualités / Techniques de production télévisuelle | Des élèves polyvalents prêts pour le marché du travail
Le programme de Techniques de production télévisuelle accueille plus d'une cinquantaine d'élèves chaque année.
Techniques de production télévisuelle

Des élèves polyvalents prêts pour le marché du travail

 Chaque année, le programme de Techniques de production télévisuelle, offert au Cégep de Jonquière, forme plus d’une cinquantaine d’élèves qui dénichent par la suite des emplois dans les plus grandes boîtes de production de la province.

Le programme de Techniques de production télévisuelle est relié à celui de Techniques de post-production télévisuelle (TPPT) et permet aux étudiants d’être prêts à se retrouver sur le marché du travail dès leur sortie du cégep. Les jeunes élèves sont formés pour pouvoir travailler, entre autres, comme réalisateur, aiguilleur, caméraman et assistant à la réalisation.

La vision du programme de production est simple: former des étudiants polyvalents qui seront capables de tout faire. «On ne veut pas que l’étudiant sorte d’ici spécialisé en un seul domaine, on veut qu’il soit polyvalent», mentionne le responsable de la coordination départementale, Jaky Fortin. Selon lui, c’est nécessaire de pouvoir toucher à toutes les facettes du métier. «Ils vont pouvoir se spécialiser une fois rendus sur le marché du travail.»

Des changements marquants

Avec les nombreux changements technologiques, il va de soi que le programme de production a dû s’adapter. Selon Jaky Fortin, c’est la démocratisation de tous les outils utilisés en production qui a été le plus marquant pour le programme. «On est passé des cassettes, du format analogique, des années 1980 et 1990 au format digital et numérique au virage des années 2000, explique-t-il. Ça a permis de rendre la production plus accessible à tous.»

En ce qui a trait au taux de placement pour les finissants en télévision, le coordonnateur de programme est satisfait. «On est chanceux au Québec, car il y a beaucoup de productions télévisuelles. C’est un avantage pour les diplômés.»

 

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Une mode gravée dans la peau

Pratiqué depuis des millénaires par de nombreuses cultures, le tatouage fait maison (stick and poke) …