Accueil / Sports & loisirs / Le rugby, une nouveauté qui charme à Chicoutimi
Les Rugbymen de l'UQAC lors d'un match crédit photo: Capturing smile

Le rugby, une nouveauté qui charme à Chicoutimi

Dès son arrivée à l’Université du Québec à Chicoutimi, un jeune étudiant français, Lucas Coldefy a créé une équipe de rugby. Depuis, ceux qui se font appeler «les Rugbymen de l’UQAC» affichent huit victoires, zéro défaite et ils sont vainqueurs de trois tournois.

En action depuis septembre seulement, les Rugbymen de l’UQAC ont su se faire remarquer par leurs prouesses sportives, mais aussi par leur motivation à faire connaitre le rugby à Saguenay.

«J’ai remarqué que le sport n’était pas pratiqué alors j’ai voulu trouver des étudiants motivés et dès mon arrivée on a pu tenter l’expérience en jouant contre d’autres universités», explique Lucas Coldefy.

En majorité constituée de joueurs français en études pour un an à l’UQAC, l’équipe n’avait jamais pratiqué ensemble. Pourtant, elle n’a encaissé aucune défaite. Lucas explique que «l’agressivité de leur jeu» a souvent fait la différence sur le terrain.

La responsable de l’équipe et chargée de cours en enseignement à l’éducation physique et à la santé à l’UQAC, Manon Bordeleau, a remarqué l’engouement qui nait autour d’elle lorsqu’elle parle de ce sport.

«On voit l’intérêt de la part des étudiants mais aussi du personnel de l’université, dit-elle. On veut avoir des appuis de différents horizons pour devenir des INUKs et jouer sous la bannière de l’UQAC.»

Mme Bordeleau et Lucas Coldefy sont actuellement en négociation avec la direction du pavillon sportif de l’université pour permettre aux Rugbymen d’être accrédités comme équipe officielle.

L’agent de gestion et animateur des activités étudiantes, Philippe Gagnon a déclaré que «c’était un projet embryonnaire et qu’un travail était en cours pour arriver à des solutions».

 

Initiation

L’équipe lors d’un tournoi à Lévis, Manon Bordeleau à gauche et Lucas Coldefy le numéro 44.

Avant la reprise des matchs en mars, les étudiants proposent des ateliers «touch-rugby».

«On cherche à sensibiliser les étudiants à temps plein pour pérenniser l’équipe dans les prochaines années. Une équipe masculine, mais aussi féminine si c’est possible», affirme Manon Bordeleau.

Une initiation a lieu tous les mercredis jusqu’au 14 février et une plage horaire est ajoutée le lundi en soirée.

 

 

À propos de Flavie Villeneuve

«Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaitre sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain. » C’est accompagné de cette phrase du journaliste et écrivain Roland Dorgelès que Flavie, originaire de France, a installé ses valises à Jonquière pour donner un peu de longueur à son escale. Comme elle est voyageuse et curieuse, le journalisme représente ce certain imprévu qui offre une dose d’adrénaline à sa journée. Elle est férue d’histoires, celles qui ont leur mot à dire et qui font réfléchir. Flavie aime lire l’actualité internationale et souhaite un jour continuer son voyage en partageant quelques-unes de ses pages.

À voir aussi

Saison mouvementée pour Christian Ouellet

Le joueur de hockey originaire d’Alma Christian Ouellet a connu une saison particulièrement chargée cette …