mercredi , 21 février 2018
Accueil / Actualités / Salon de l’emploi à l’UQAC | Une occasion de se faire des contacts
Salon de l’emploi à l’UQAC

Une occasion de se faire des contacts

Les visiteurs du Salon de l’emploi de l’UQAC avait la chance cette année de participer à une nouvelle activité soit la marche des recruteurs. Cet ajout permettait aux personnes à la recherche d’un emploi de marcher autour du gymnase de l’université tout en discutant et en parlant avec les employeurs présents au Salon.

 Cette nouveauté a été mise en place par l’Association des diplômés de l’UQAC (ADUCAQ), qui organisait la 3e édition de l’événement. «Ça permet à notre cerveau d’être occupé à autre chose et d’être moins stressé quand vient le temps de se vendre à un employeur, a mentionné l’agent de liaison à l’Association des diplômés de l’UQAC, Samuel Taillon. C’est vraiment une belle innovation pour cette année.»

Taillon estime que tenir un salon dans ce genre est le meilleur cadeau que l’Association des diplômés peut offrir à ses nouveaux finissants. «Ça aide vraiment les diplômés à trouver des emplois plus facilement et se faire des contacts», a-t-il fait valoir.

Une autre nouveauté cette année, le Salon était ouvert à tous et pas seulement aux diplômés. Organisée en partenariat avec Emploiretraite.ca, l’activité permettait aux retraités qui sont en recherche d’un emploi de venir porter leur CV et de trouver un emploi pour combler leur temps libre. «Il y a des gens qui cherchent des emplois leur permettant de travailler 12 heures par semaine. Ça les fait sentir moins seuls», a ajouté Samuel Taillon.

Les organisateurs attendaient environ 1000 personnes avec 51 entreprises qui tenaient un kiosque d’information. «On a eu un surplus de demandes, a conclu l’agent de liaison. Tous les emplacements disponibles sont partis comme des petits pains chauds, en deux semaines on avait trouvé preneur pour tous les kiosques.»

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Arrondissement de Chicoutimi | 4000 $ pour la Saint-Vincent-de-Paul

La Société de Saint-Vincent-de-Paul, située sur la rue Langevin à Chicoutimi, recevra une aide financière …