Accueil / Actualités / Gymnastique Québec | Les athlètes de la région rayonnent
Gymnastique Québec

Les athlètes de la région rayonnent

Les gymnastes féminines de la région se sont démarquées, cette fin de semaine, alors qu’elles compétitionnaient avec 413 athlètes de l’est du Québec. C’est à l’aréna de l’Université du Québec à Chicoutimi que les jeunes des clubs Jako et Sagym se sont mesurées aux autres dans les quatre disciplines à l’honneur: le saut, les barres, la poutre et le sol.

Une vingtaine de clubs de gymnastique étaient présents à la compétition, ce qui n’a pas empêché les athlètes régionales de s’illustrer. Elles ont remporté des médailles dans toutes les disciplines et ce, malgré la faible représentation des clubs régionaux.

«Nous avons gagné au moins une médaille d’or dans chacune des catégories dans laquelle Jako présentait des athlètes. Nous sommes très fiers de leur performance surtout étant donné que nous ne sommes pas le plus grand club», a annoncé le président du Club de gymnastique Jako de Jonquière, Langis Lavoie.

Sur les 413 athlètes présentes, seulement une dizaine de jeunes filles provenaient du club Jako, l’hôte de l’évènement.

M. Lavoie se dit très satisfait de la fin de semaine de compétition que son club de gymnastique a organisée, soutenant que cet événement offre une magnifique vitrine pour ce sport dans la région.

«La performance exemplaire de nos athlètes encouragera sans aucun doute d’autres jeunes à essayer la gymnastique. Je suis extrêmement fier de ce que nous avons accompli en fin de semaine», a conclu l’organisateur de l’événement.

À propos de Mikaël Beauchemin

Petit garçon de campagne, Mikaël Beauchemin est originaire de Saint-François-du-Lac au Centre-du-Québec. Dès sa tendre enfance, il s’intéresse à tout et tente de comprendre le monde qui l’entoure. Cette curiosité le pousse à se renseigner sur une panoplie de domaines allant de l’astronomie à la politique, en passant par le sport et le droit. Verbomoteur de nature, communiquer est son plus grand atout et il ne manque pas une occasion d’exprimer le fond de sa pensée. C’est pour cette raison qu’il s’est inscrit en ATM après son parcours secondaire où il a découvert sa passion pour la télévision. Le jeune centriquois est animé par une détermination sans limites qui le pousse toujours plus loin. Il a d’ailleurs espoir de se retrouver un jour en zone d’instabilité politique en tant que correspondant à l’étranger.

À voir aussi

Une mode gravée dans la peau

Pratiqué depuis des millénaires par de nombreuses cultures, le tatouage fait maison (stick and poke) …