Accueil / Sports & loisirs / Une course pour une bonne cause
Ce projet est une initiative de quatre finissantes du programme citoyenneté responsable. Marie-Joëlle Villeneuve, Pascale Arcand, Maryse Dufour et Laurie Rhainds.

Une course pour une bonne cause

Trente-deux élèves de l’École secondaire des Grandes-Marées effectueront 290 km à la course les 12 et 13 mai à l’occasion de la Course au Secondaire. Les organisatrices ont même réussi à attirer l’humoriste Jean-Thomas Jobin pour les aider à financer l’évènement.

Ce projet est une initiative de quatre finissantes du programme citoyenneté responsable. Marie-Joëlle Villeneuve, Pascale Arcand, Maryse Dufour et Laurie Rhainds travaillent depuis plusieurs mois à l’élaboration de cette activité.

«Lorsque j’étais en deuxième secondaire, j’ai participé à la première édition de la course. Par la suite, cela a apporté beaucoup de positif dans ma vie. J’ai perdu près de 30 livres au total. Entre collègues, on se disait que nous aimerions donner la chance à d’autres élèves de participer au moins une fois à cette course», a témoigné Pascale Arcand.

L’idée première des quatre finissantes était de faire un virage santé et d’inciter les jeunes à bouger plus. Cette année, l’événement est lié au Grand défi Pierre Lavoie. La course à relais consiste à parcourir la route de Québec à Montréal, un trajet de 290 kilomètres.

«L’équipe est consciente que nous allons avoir des coureurs plus expérimentés que d’autres, mais l’important est de participer. De plus, nous souhaitons remettre l’argent amassé pour les programmes sportifs un peu partout au Québec», a mentionné Pascale.

Le coût total de l’événement s’élève à près de 15 000 $. Afin de diminuer le coût de l’inscription et les autres frais à débourser, un spectacle bénéfice sera organisé avec l’humoriste Jean-Thomas Jobin, le 5 avril prochain à 20 heures, à l’auditorium de l’école secondaire. Il est possible de se procurer des billets à l’École secondaire au coût de 30 $.

Pendant un mois, les étudiants de l’École secondaire des Grandes-Marées avaient la chance de faire des entraînements intérieurs avant la sélection des participants pour la course, qui en est à sa deuxième édition.

À propos de Marie-Ève Trottier

Originaire d’Arvida au Saguenay, Marie-Ève est énormément attachée à ses racines. Ce n’est pas étonnant que dès son jeune âge, elle savait où elle voulait être, soit devant une caméra. On peut la définir comme étant une personne particulièrement travaillante, multitâche, et déterminée. Venir étudier en Art et technologie des médias dans le volet journalisme aura été de loin sa meilleure décision. Sa passion pour l’actualité ne date pas d’hier. N’essayez pas de lui apprendre une nouvelle qui vient de tomber, il est déjà trop tard. Artiste dans l’âme, elle a été comédienne durant cinq ans dans la fresque historique de la Fabuleuse Histoire d’un Royaume. Pas étonnant qu’elle soit une grande passionnée d’arts et que le cinéma commence à l’interpeller pour l’université.

À voir aussi

Saison mouvementée pour Christian Ouellet

Le joueur de hockey originaire d’Alma Christian Ouellet a connu une saison particulièrement chargée cette …