Accueil / Arts & culture / Visite dans les écoles primaires | Les fous du roi peaufinent leur approche
Des membres des Fous du roi en compagnie d’enfants au Festival Jonquière en Neige.
Visite dans les écoles primaires

Les fous du roi peaufinent leur approche

Trois membres de l’équipe de cirque Les Fous du roi ont participé récemment durant trois jours à la formation «Cercle sociale» tenue à Drummondville. Celle-ci était offerte par l’entreprise En piste dans le but d’améliorer l’approche de la troupe dans leurs visites des écoles primaires de la région.

Depuis quelques années, la troupe de cirque offre des ateliers à l’école Notre-Dame de Laterrière et à Jean-Fortin de Saint-Honoré. De façon hebdomadaire, la troupe rend visite aux élèves de différents niveaux. Ceux-ci peuvent ainsi offrir un petit spectacle ou une démonstration des connaissances acquises au cours de l’année.

Participant à la formation qui s’est tenue du 19 au 21 février, les membres ont voulu améliorer leur approche psychosociale avec les jeunes. La session a offert des conseils en ressources humaines, par exemple, en ce qui concerne la gestion d’un groupe d’élèves. Le directeur de la troupe de cirque, Luc Larouche, croit revenir «outillé» de ces sessions plus pratiques que théoriques. «Nous voulons aider socialement les jeunes à grandir», a-t-il exprimé lors d’un entretien téléphonique.

La directrice générale, responsable des niveaux de la maternelle à la deuxième année de l’école Notre-Dame, Mélanie Girard, insiste sur la fierté de l’établissement à tenir des ateliers de cirque variés à «teneur pédagogique», et ce, tout au long du parcours scolaire des étudiants.

Un comité nommé «cirque», créé il y a dix ans, travaille pour coordonner le programme et pour cibler les besoins des jeunes. Chaque année, l’école Notre-Dame instaure une thématique qui se retrouve dans toutes les matières. Cette année, la troupe des Fous du roi a donc adapté ses ateliers en fonction du thème «aventurier».

«Tout le monde travaille de pair, les concierges, les orthopédagogues, les professeurs et la direction pour cette formation offerte chaque semaine, a rappelé Mme Girard. Ça ajoute une belle couleur à Laterrière».

Tous les élèves reçoivent la formation, alors même si elle tourne autour de l’univers du cirque, elle ne vise pas à former des professionnels, mais plutôt «à l’échange et à l’improvisation», a ajouté M. Larouche. La troupe reçoit d’ailleurs une forte demande des écoles, même de niveau secondaire et de l’extérieur de la région.

À propos de Zoé Le Gallic-Massie

Zoé Le Gallic-Massie est une friande d’aventures. Étant nomade, il est plutôt difficile d’identifier son lieu d’origine, car elle provient d’une famille éclatée aux quatre coins du Québec. Comme elle aime croquer à pleines dents dans la vie, elle a commencé à rédiger un blogue quand elle a voyagé en Amérique centrale. Ensuite, elle s’est retrouvée tout bonnement comme recherchiste au Global Welcome Centre à l’Université de Winnipeg pour aider les immigrants sur leur nouvelle terre d’accueil. Après sa deuxième session, elle a envoyé son curriculum vitae un peu partout au Québec, et la Télévision de Charlevoix Ouest est finalement l’endroit où elle a atterri ! Enfin, elle aime comprendre les différents univers des gens pour en apprendre le plus possible sur les réalités vécues sur cette planète terre …

À voir aussi

Poème, Écrivaine, Librairie

Adresse-moi un poème

L’auteure et poète Laurance Ouellet Tremblay sera en résidence, du 30 avril au 27 mai, …