samedi , 21 juillet 2018
Accueil / Arts & culture / Philippe Brach de retour au bercail

Philippe Brach de retour au bercail

C’est un retour au bercail pour Philippe Brach, qui sera en prestation ce soir, à guichet fermé, pour le dernier spectacle d’une série de trois offerts au Côté-Cour de Jonquière.

L’artiste est d’ailleurs très heureux de revenir dans sa région natale, plus particulièrement à Jonquière, où il a étudié en Art et technologie des médias. «C’est toujours très cool de jouer à Jonquière. C’est la première place où j’ai joué dans ma vie et c’est là où j’ai eu ma toute première opportunité de faire un vrai show. Il y a toujours une petite ambiance particulière quand c’est le retour au bercail», avoue l’auteurcompositeur-interprète de 28 ans.

C’est lui-même qui a choisi de faire ses trois spectacles uniquement au Côté-Cour. Pourquoi a-t-il refusé de jouer sur une plus grande scène telle que le Théâtre Banque Nationale comme on lui a proposé? «Au lieu de faire un soir à Chicoutimi, j’ai décidé d’en faire trois à Jonquière, puisque c’est là que j’avais vraiment envie de jouer», affirme-t-il.

Populaire auprès des jeunes

Philippe Brach est arrivé au Saguenay près d’une semaine après sa grande rentrée montréalaise, avec son spectacle Le Silence des Troupeaux, où il confie avoir vécu une expérience incroyable. Il espère qu’il en sera ainsi à Jonquière ce soir. «Je me nourris principalement de ce que la foule me donne dans mes spectacles, ça créé quelque chose d’assez particulier», mentionne-t-il.

Le Saguenéen est sans contredit un des artistes les plus populaires chez les jeunes. Il n’explique pas à 100 % la raison de cette popularité, mais sa proximité avec ce public pourrait en être la raison. «Je ne me suis jamais considéré comme un adulte, je suis un éternel adolescent, dit-il en riant. C’est peut-être pour ça que les jeunes apprécient beaucoup ce que je fais et je trouve ça tripant.»

À propos de Alec Lamoureux

Originaire du petit village de l’Assomption dans la région de Lanaudière, Alec Lamoureux est un véritable mordu de sports depuis qu’il est tout jeune. Que ce soit le hockey, le baseball, le basketball ou le football, il s’intéresse à tout ce qui touche sa passion. À l’âge de 17 ans, Alec a quitté le confort de son chez-soi pour aller vers le programme ATM qui l’intéressait depuis la fin de son école primaire. L’aventure saguenéenne lui a permis de vivre des expériences enrichissantes qui l’ont fait grandir en tant que personne. Également un passionné d’actualité internationale, de politique et d’histoire, Alec possède un coffre à outils bien rempli. Sa curiosité le pousse à toujours vouloir en apprendre davantage sur le monde qui l’entoure. Il souhaite aussi pouvoir explorer le plus de lieux et de mystères au cours de son épopée. Futur journaliste sportif ? Analyste hockey à la télé ? Agent de joueurs ? Ce qui est certain, c’est qu’Alec semble bien déterminé à travailler dans le domaine sportif.

À voir aussi

Poème, Écrivaine, Librairie

Adresse-moi un poème

L’auteure et poète Laurance Ouellet Tremblay sera en résidence, du 30 avril au 27 mai, …