mercredi , 26 septembre 2018
Accueil / Actualités / Fermeture de la caisse Desjardins à Larouche

Fermeture de la caisse Desjardins à Larouche

La caisse populaire Desjardins de Larouche fermera son service au comptoir le 8 juin prochain afin de centraliser ses services à Jonquière. Cette fermeture entraîne son lot de conséquences dans la petite municipalité située à mi-chemin entre Jonquière et Alma.

 Il y a notamment les personnes âgées qui ne sont pas familières avec les nouvelles technologies qui se voient retirer un service précieux à leurs yeux. Elles étaient les principaux clients du service au comptoir. Également, les commerces du village devront se trouver un autre moyen pour avoir de la monnaie dans leurs caisses.

Le maire de Larouche, Réjean Bédard, assure que la municipalité travaille avec Desjardins afin de minimiser les impacts et que certaines solutions sont déjà envisagées. Pour aider les aînés par exemple, un service de navette pourrait être mis en place pour les conduire jusqu’à la caisse de Jonquière. Pour les commerces, les commandes en ligne seraient la réponse. « La solution pour le moment serait qu’ils fassent des demandes sur Accès D pour recevoir l’argent par Garda ensuite», dit M. Bédard.

Selon le maire, ce n’était qu’une question de temps avant de voir ce service disparaître. Le nombre de transactions a chuté à une trentaine par semaine. On dénombrait environ une vingtaine de personnes qui ne faisaient affaire qu’au comptoir. Également, au fur et à mesure que les employés prenaient leur retraite, aucun nouvel employé n’était embauché.

La fermeture est un dur coup pour le village de Larouche. « Une municipalité essaie de donner le plus possible de services de proximité, donc à ce niveau c’est un recul et c’est plus dur à prendre», confie le maire de Larouche. Par contre, il dit comprendre la situation et il est difficile d’ignorer les chiffres présentés. « Même si ça ne nous rend pas heureux, on comprend la décision de ces gens d’affaires-là et on ferait probablement la même chose si on était à leur place », affirme Réjean Bédard.

Un choc pour la population

Dans la population, le mécontentement et la tristesse se faisaient ressentir. Sur Facebook, certains citoyens ont démontré leur envie d’assister au prochain conseil municipal afin de s’opposer à la fermeture. D’autres sont déçus de voir disparaître ce service. C’est le cas de la conseillère municipale Danie Ouellet. « Depuis que je suis au monde qu’il y a une caisse populaire. C’est un deuil. » Les citoyens pourront toutefois se consoler puisqu’ils auront toujours accès au guichet automatique, ce que bien d’autres villages qui ont perdu les services de Desjardins n’auront pas pu conserver.

À propos de Janick Emond

Originaire du petit village de Larouche à mi-chemin entre le Saguenay et le Lac-Saint-Jean, Janick Émond est passionné par la technologie, les sports et l’humour. Depuis qu’il est tout petit, il aime s’asseoir devant la télé pour écouter une bonne partie de hockey, un bon spectacle d’humour ou des émissions à caractère techno comme Planète Techno ou feu M.Net. C’est lors de son parcours dans le programme d’Arts et métiers de la scène (AMS) à la Polyvalente Jonquière qu’il a découvert une passion pour l’écriture et la communication. Voulant combiner ses passions, il fait son entrée en ATM à l’âge de 18 ans, après deux années de réflexions sur son avenir académique. Janick a le souhait de pouvoir continuer de vivre en mélangeant ses passions tout au long de sa carrière. Qui sait où tout ça le mènera!

À voir aussi

Quatre épiceries communautaires offrent des produits en VRRAC

Quatre épiceries communautaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean prennent le virage des produits en vrac. Le coup d’envoi …