dimanche , 22 juillet 2018
Accueil / François Gionet

François Gionet

Cadet de la cohorte 2015-2018 en journalisme, François a grandi dans la magnifique banlieue ferroviaire de Charny sur la Rive-Sud de Québec. Véritable boute-en-train dès son plus jeune âge, François s’est attiré la foudre de plusieurs enseignants par son incapacité à se taire au bon moment, au bon endroit. François semblait donc déjà destiné à une carrière en communication. C’est lors de ses études secondaires au Juvénat-Notre-Dame que François s’intéresse au milieu des arts. Musique, théâtre, cinéma et littérature : ce jeune homme expérimente tous les domaines, tout en développant un intérêt pour l’écriture, intérêt qui le mènera d’ailleurs à écrire pour le journal étudiant de l’école durant deux ans. À l’extérieur des murs scolaires, François joue à la position de défenseur pour l’équipe de hockey de son quartier, avant d’accrocher ses patins – pour de bon – en 2015. Même s’il n’est pas certain de son avenir dans le milieu journalistique, François a la profonde conviction qu’il travaillera dans un domaine où il pourra « changer les choses pour le mieux », principe qui semble plus que nécessaire, aujourd’hui, en 2017.

Pas juste la faute aux festivals

Existe-t-il un problème de parité hommes-femmes dans les festivals de musique au Québec? À en juger par les programmations qui sont sorties récemment, force est de constater que les artistes musiciennes sont sous-représentées dans la plupart des grands rendez-vous musicaux. Or, avant de blâmer uniquement les festivals, il faudrait s’attarder …

Voir plus »

L’homme barricadé à Jonquière se rend

L’homme de 36 ans qui s’était barricadé dans son appartement de la rue St-Dominique à Jonquière, mardi soir, s’est finalement rendu aux autorités à 10h15 mercredi, après avoir tenu les policiers en haleine pendant 15 heures. L’individu est sorti – les mains en l’air – de sa résidence avec son …

Voir plus »

Armes à feu | Le nouveau registre connaît des ratés

Le nouveau système informatique du registre des armes à feu connaît des ratés depuis son entrée en vigueur le 29 janvier dernier. Le propriétaire de la boutique Pronature à Chicoutimi, Éric Lapointe, s’interroge si le gouvernement du Québec était prêt à répondre aux besoins des propriétaires en offrant un service …

Voir plus »

Le cri des infirmières retentit dans les écoles

À la suite de la récente vague de témoignages d’infirmières épuisées dénonçant leurs conditions de travail, La Pige s’est penchée sur les impacts qu’avaient eus ces sorties publiques sur le recrutement et la rétention des différents établissements scolaires de la région qui offrent le programme de soins infirmiers. À la lumière …

Voir plus »