jeudi , 20 septembre 2018
Accueil / Maïka Lammequin

Maïka Lammequin

Une peau légèrement foncée, des cheveux frisés noirs et un accent québécois; s'agirait-il de la nouvelle Québécoise typique? Maïka Lammequin pourrait bien l'être. Née à Montréal, cette jeune métisse a grandi auprès de son père québécois et de sa mère haïtienne. Il faut bien noter que Céline Dion se retrouve sur sa playlist de musique depuis qu'elle a 10 ans et que I Love You Anne est, pour elle, un incontournable du cinéma haïtien. C'est le théâtre qui brise la coquille timide dans laquelle Maïka se trouvait depuis le primaire. Au secondaire, elle a enchainé, année après année, les pièces de théâtre. Entre les répliques, Maïka s'ancrait sur terre grâce à la photographie. Un portrait par-ci, un portrait par-là auquel se mariait de la poésie de son cru. C'est l'amour de l'écriture et sa curiosité qui la mène au journalisme. La Montréalaise qui rêve d'avoir sa propre série télé, mijote un projet d'écriture qui, selon elle, mettra en lumière la diversité ethnique présente au Québec. Elle couvre régulièrement des sujets qui concernent les femmes et leur sexualité. Maïka envisage d'ailleurs de poursuivre des études universitaires en sexologie.

Rendez-vous politique de la Chambre de commerce et d’industrie | L’immigration et le numérique au cœur des échanges

Le besoin d’immigrants et la nécessité de développer le numérique au Saguenay­-Lac- Saint-Jean ont été au cœur des discussions du premier Rendez-vous politique de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord de la saison mardi midi.  Questionnée à propos de l’abolition du Service d’immigration d’affaires à Promotion Saguenay, la …

Voir plus »

Saguenay, ville du Rock ?

Trois groupes de la région accèdent à la finale provinciale du concours Lévis, ville du Rock. Il s’agit d’une première pour le concours et pour la région. Après huit éditions, le concours Lévis, ville du Rock a permis pour la première fois à sept groupes du Saguenay-Lac-Saint-Jean de participer à …

Voir plus »